L'alimentation, notre alliée

L'alimentation ... besoin essentiel, mais souvent tellement négligé! Elle occupe une place importante dans notre quotidien. Perte de temps pour les uns, rassemblement et moments d'échanges pour les autres. Elle fait partie de mes petits bonheurs, chaque jour. Manger est un plaisir pour mes papilles gustatives.

Dans notre vie mouvementée, nous n'avons pas nécessairement beaucoup de temps pour cuisiner ou pour faire les bons choix alimentaires. On se nourrit même parfois sans s'en rendre compte, seulement pour calmer cette faim dérangeante... mais sommes-nous conscients des répercussions des choix alimentaires que nous faisons? Quand j'ai réalisé l'impact de ce que je mangeais sur mon corps, le tort que je pouvais lui créer ou l'aide que je pouvais lui apporter, mes choix se sont modifiés.

Notre merveilleux bolide

J'aime beaucoup comparer le corps humain à une voiture. Votre corps pourrait donc se comparer à votre voiture de rêve, celle hors de prix. Imaginez un instant ce magnifique bolide ... comme vous y feriez attention. Vous n'imagineriez même pas utiliser de l'essence ordinaire. Vous utiliseriez la meilleure essence possible, ajouteriez les additifs recommandés pour vous assurer que le moteur et les pièces ne s'encrassent pas ... vous voyez sûrement où je veux vous amener ... Votre corps c'est votre voiture de rêve. C'est un système hors de prix. La nourriture que vous consommez contribue au bon fonctionnement de sa mécanique. Le corps doit travailler excessivement fort pour essayer d'éliminer la malbouffe ou les excès de sucre, de sel sans compter toutes les substances chimiques dont vous le remplissez.

Lorsqu'il ne suffit plus à la tâche pour trouver l'équilibre dont il a besoin pour bien fonctionner, nous sommes au prise avec, entre autres, des troubles organiques, des troubles du fonctionnement de sa mécanique. Rajoutez le stress et le manque d'exercice, alors là, ça ne va plus du tout. Le pire, c'est que beaucoup de personnes masquent les signaux de détresse envoyés par le corps par des médicaments. Oh! les anti-acides calment les brûlures d'estomacs mais ils ne masquent que le symptôme, signal que notre organisme a besoin d'aide au lieu de traiter la cause. Alors comme nous avons l'impression d'aller mieux, nous continuons à mal nous alimenter jusqu'au jour où plus rien ne va.

Alimentation vs pathologies inflammatoires

De façon naturelle, tous les êtres vivants ont tendance à s'acidifier. Nous en entendons constamment parler, notre régime alimentaire occidental est trop acide. Presque tout le monde est touché par cette acidose chronique, un déséquilibre dû à l'alimentation moderne.

Quelques causes possibles

Alimentation acidifiante et contenant un apport insuffisant en minéraux alcalins
Le stress
Le manque ou l'excès d'activité physique
Une mauvaise respiration
Une absorption de liquide de mauvaise qualité ou en quantité inadaptée
L'environnement, la pollution
...

Tous ces facteurs contribuent à augmenter le taux d'acidité du corps. Trop d'acidité favorise l'augmentation de l'inflammation et, l'inflammation a un effet direct sur les pathologies inflammatoires telles que l'arthrite et l'arthrose.

Le corps doit faire tout son possible pour maintenir constamment ce qu'on appelle l'équilibre acido-basique. En cas d'excès d'acidité, le corps, entre autre, augmente la respiration, les reins, qui possèdent de puissants mécanismes de régulation de cet équilibre acido-basique mettent aussi la main à la pâte. Le corps cherche, en effet, tous les moyens biochimiques à sa disposition pour combattre et tenter de neutraliser ces éléments acides. Il va donc essayer de trouver dans le corps tous les éléments alcalins à sa disposition pour combattre les éléments acides.

Le problème est que, comme il ne peut neutraliser cet excès d'acidité par l'alimentation, l'organisme doit puiser dans ses propres réserves de minéraux alcalins. La plus grande réserve se trouve dans les os et dans les dents ce qui a pour résultat un affaiblissement de la masse osseuse contribuant à l'ostéoporose. Cette acidité peut entraîner aussi beaucoup de fatigue car un environnement acide nuit à la production d'énergie des cellules du corps.

L'acidité diminue aussi les réserves d'oxygène disponible pour le fonctionnement des cellules ce qui nuit à leur régénération et cause la croissance de micro-organismes pouvant provoquer des maladies.

Il y a aussi un impact au niveau du système digestif. Les aliments sont transformés tout au long du parcours qu'ils empruntent de la bouche jusqu'aux intestins. Un équilibre acido-basique spécifique est nécessaire pour le bon fonctionnement, à chaque étape. Si pour un segment donné les conditions idéales ne sont pas respectées, le processus de la digestion sera amoindri pouvant mener à des désagréments très connus tels que de la constipation, des gaz ou des ballonnements.

Changer notre mode alimentaire et faire de meilleurs choix aident au bon fonctionnement de nos cellules. Certains facteurs sont hors de notre contrôle, mais pour l'alimentation, nous pouvons devenir responsable. Il s'agit de bien s'informer.

Pour n'en énumérer que quelques uns ...

Ostéoporose
Rhumatisme
Goutte
Sciatique
Hernie discale
Arthrite / arthrose
Varices
Eczéma
Problèmes cutanés
Aphtes
Herpès
Inflammation des gencives
Rhume / grippe
Fissures au coin des lèvres
Caries dentaires
Bronchite / sinusite / otite
Reflux gastriques acides
Brûlure d'estomac, ulcères
Brûlure rectale
Calculs rénaux et vésiculaires
Frilosité
Nervosité
Dépression
Manque d'énergie
Fatigue constante (perte d'énergie après les repas)
Crampes (membres lourds)
Difficulté de récupération suite à l'effort
Maux de tête / migraine
...

Cette acidité ne concerne pas seulement l'acidité au niveau de l'estomac, mais elle concerne l'acidité des fluides du corps et des tissus!!! Wow! Cette liste est longue ... Je n'avais pas besoin de me rendre à la fin de cette énumération pour remettre en question ce que je mange dans une journée. Prendre le temps de réaliser que je ne mangeais pas aussi bien que je voulais me le faire croire.

Après avoir apporté certains changements dans mon alimentation, j'ai pu noter, assez rapidement, les effets positifs de mes modifications. Certains effets secondaires liés à mon alimentation sont disparus. C'est donc très motivant.

Voici une liste des principaux aliments acidifiants ou alcalinisants. Cette liste est, bien entendu, limitée et pourrait être discutable. Plusieurs sites internets offrent aussi de telles listes d'aliments. Elle n'est ici qu'à titre informatif.

Cette liste n'est pas exhaustive. Elle peut être sujet à interprétation.

Viandes rouges
Charcuteries
Agneau
Saumon
Thon
Poissons
Fruits de mer
Aliments raffinés
Fromage fort
Yogourt commercial
Colorants alimentaires
Additifs alimentaires
Aliments en conserve
Alcool
Vin
Bière
Sucre / cassonade / fructose
Café / thé
Blanc d'oeuf
Produits laitiers
Chocolat
Céréales de blé (gluten)
Avoine
Sauce soya
Confitures
Poivre
Cannelle
Muscade
Moutarde
Fruits
Agrumes
Orange
Pamplemousse
Ananas
Grenade
Kiwi
Fraise
Tomate
Rhubarbe
Fruits mi-acide
Bleuet
Framboise
Pêche
Prune
Pomme
Raisin
Nectarine
Mangue
Seigle
Lychee
Papaye
Goyave
Légumes
Chou cuit
Asperge
Épinard
Poivron vert
Betterave
Endive
Aubergine
Cresson
Radis
Raifort
Chou de Bruxelles
Chicorée
Légumineuses
Arachides
Fèves rouges
Châtaigne
Lentilles vertes et orange
Fève blanche / fève oeil noir
Pois chiches
Fèves mung / fèves aduki (sauf si germées)

Source : Académie de massage scientifique

Cette liste n'est pas exhaustive. Elle peut être sujet à interprétation.

Riz
Millet
Orge
Maïs
Seigle
Sarrasin
Tapioca
Couscous
Fromage Quark
Cottage
Fromage de chèvre
Lait de chèvre
Amande
Noisette
Graines de tournesol
Graines de sésame
Graines
Levure
Camomille
Verveine
Levure alimentaire
Noix de coco
Germination
Fèves mung
Fèves aduki
Salade
Crudité
Luzerne
Légumineuses
Fève de Lima
Fève de soya
Lentille brune
Légumes
Pomme de terre
Citrouille
Courgette
Avocat
Chou-fleur
Persil
Poireau
Famille des courges
Céleri
Rutabaga
Poivron rouge
Fève verte et jaune
Navet
Panais
Concombre
Fruits doux
Banane
Datte
Figue
Pruneau
Raisin sec
Abricot
Pomme jaune / Délicieuse / Gala
Poire
Melon miel (mangé seul)

Source : Académie de massage scientifique

Tout est, bien entendu, une question d'équilibre. Il ne s'agit pas de ne plus manger d'aliment acidifiant, mais de faire attention à la quantité ingérée et des groupements d'aliments que nous faisons.

Pour m'aider et améliorer la qualité de mes repas, j'ai pris l'habitude de les planifier à l'avance. Par exemple, je m'assure de planifier un menu à préparation rapide pour les soirs pressés. Ça m'évite de manger sur le pouce ou de moins bien m'alimenter faute de temps. Je mets aussi à contribution les autres membres de la famille. Les enfants sont toujours très heureux de pouvoir participer à l'élaboration et à la préparation des repas. Il s'agit de trouver un système qui plaira à tout le monde et qui conviendra à l'horaire de chacun.

L'alimentation fait maintenant vraiment partie de mes petits bonheurs au quotidien.

Bon appétit!

Contact

Suivez-moi